Alex Garcia – Split

2.12K
163

A la suite d’une troisième guerre mondiale inévitable, peu d’entre nous ont survécu. L’humain a presque disparu du globe où les grandes villes et les gouvernements ont été détruits. Dans cet univers futuriste, chaotique et anarchique, un chasseur de tête est à la recherche du dernier criminel de sa liste. Seul et face à lui-même, il devra affronter les différentes personnalités qui se présentent à lui, jusqu’à ce que la réalité le rattrape.

Alex Garcia, acteur majeur de la scène techno bordelaise, le collectif Soundrising et moi-même, nous sommes retrouvés autour d’une envie commune: faire de ce clip une aventure cinématographique. Il s’agit de développer pour la sortie de son premier album, un clip-fiction démesuré qui pourrait se plaquer sur les sonorités électroniques de son univers déjanté.
Connaissant sa musique depuis mon arrivée sur Bordeaux il y a trois ans, et découvrant ses concerts joués entièrement avec des instruments analogiques, il était important pour moi d’appuyer son désir de réaliser une histoire futuriste à la manière des films post-apocalyptiques (Mad Max, Los Angeles 1997…).
Ce projet était l’occasion concrète pour nous de pouvoir rassembler nos idées et nos univers, m’offrant ainsi la chance de mettre l’image au service de la musique. A l’instar de « Faithless », la production de « Split » m’a permis de confirmer mon envie de fiction et de cinéma.
Le pitch est simple : à la suite d’une troisième guerre mondiale inévitable, peu d’entre nous ont survécu. L’humain a presque disparu du globe où les grandes villes et les gouvernements ont été détruits. Dans cet univers futuriste, chaotique et anarchique, un chasseur de tête est à la recherche du dernier criminel de sa liste. Seul et face à lui-même, il devra affronter différentes personnalités qui se présentent à lui, jusqu’à ce que la réalité le rattrape.
Pour permettre cette mise en scène à l’ambiance angoissante, ainsi qu’à l’immersion complète du spectateur, il nous a fallu rassembler un grand nombre d’artistes et acteurs du milieu culturel bordelais. Cette association a permis de donner à chaque plan, une vision réelle d’un tableau futuriste animé.
En introduisant un dialogue tiré du film « Split » du réalisateur Night Shyalaman, et par une réalisation à la dominante psycho/survivor/thriller, nous voulions recréer une ambiance pesante et menaçante due au trouble de la personnalité du héros principal. De larges plans fixes et aérés laissent place à des cadres et une rythmique plus oppressante. Le clip se transforme en un délire psychédélique, dans les pas de Stanley Kubrick et Jack Nicholson pour « Shining ».
Accentuée par un montage percutant et de plus en plus oppressant, la musique puissante et électronique d’Alex Garcia sert de point de départ cinématographique et de levier sonore à la manière d’une bande son originale.

Alex Garcia ?

Tour à tour DJ, producteur et live performer, Alex Garcia jongle entre les styles et les sons depuis le début des années 2000. Grand amateur de machines analogiques, il travaille sa musique à l’ancienne, et a su trouver l’équilibre parfait entre son amour pour le clubbing et la scène Free. Sympathisant des deux camps, et activiste jusqu’au-boutiste, il intègrera différentes formations, tantôt mainstream, tantôt underground.
Il fera ses premières armes à travers l’association AKM, qui lui permettra de se produire live, mais aussi en tant que DJ, auprès d’artistes tel que Sam Paganini, Toxic avenger, Dave The Drummer, Arnaud Rebotini ou encore Elisa Do Brasil.
Les opportunités se multipliant, les rencontres également, Alex Garcia finira par rejoindre le collectif bordelais Soundrising, avec qui il signera son premier EP en 2015.
Cette passion débordante pour la nuit, sa folie et ses dérives, l’entrainera sur le chemin des Alchimystik, ainsi qu’auprès du collectif P22, avec qui il multipliera les collaborations.
Désormais, son style est résolument Techno, terriblement groovy, teinté de basslines Acid, nous rappelant les heures glorieuses des premières Raves. Alex Garcia partage à présent l’affiche avec des producteurs légendaires tels que Johannes Heil ou Emmanuel Top.
Full Screen Mode et le graffeur Saïr 777 se sont associés pour élaborer une structure qui accompagne ses performances live, fusionnant mapping vidéo et anamorphose.
Son album, un sept titres intitulé « Split », sort en 2018 sur Soundrising Records. Il est accompagné d’un clip réalisé par Jeremy Trellu et Maxime Rey.

Cliquez-ici pour suivre l’actu d’Alex Garcia www.facebook.com/alexgarciaempire/

Jéremy Trellu ?

Originaire d’Orléans et passionné de cinéma depuis son enfance, Jérémy Trellu tourne en 2011 son premier court-métrage (A Froid – Policier 10mn’). Il créé pour l’occasion une association de production audiovisuelle (Nunprod), et travaille sur Paris pendant quatre ans comme Régisseur Général, Premier Assistant Réalisateur et Producteur de court-métrages (dont « Je t’aime pas plus que moi » – Prix du public et du jury – Soirée des réalisateurs Paris 2015).

Souhaitant revenir à l’écriture et la réalisation après de nombreux tournages professionnels, Jérémy Trellu s’installe sur Bordeaux en 2015 et créé de nombreux clips vidéos pour des artistes et festivals, locaux, nationaux et internationaux (Festival Relache Bordeaux, DeRobert & The Half truths, Demi-Portion, Alam, Alex Garcia, DIY Sound, Moonlander, Travelerz, Mawyd, Labdi & Dilab Orchestra…). Toujours par le biais de NunProd, il signe également cinq publicités diffusées dans dix cinémas régionaux, et développe en 2018 le scénario de son premier long-métrage pour le cinéma, Bête noire – Policier/Thriller.

Cliquez-ici pour en savoir + www.jeremytrellu.jimdo.com

(2119)

Summary
Alex Garcia - Split
Title
Alex Garcia - Split
Description

la suite d’une troisième guerre mondiale inévitable, peu d’entre nous ont survécu. L’humain a presque disparu du globe où les grandes villes et les gouvernements ont été détruits.

Comment(163)

  1. Une tuerie sonore et visuelle. La musique est vraiment top, le clip est complètement décalé, avec des grands acteurs de la vie underground bordelaise… une grosse réussite et une mega tuerie.

  2. Énorme, trash , underground ……. merci j’adore, j’adore. Le prochain???? promis je vient ce coup ci! au bruitage, en performeur danse feu, lumière, la totale

  3. Enfin un vrai clip qui raconte une véritable histoire !
    Un grand Bravo à Jérémy Trellu pour sa fine réalisation et à toute l’équipe de techniciens et d’acteurs qui ont participé à la création de ce magnifique court métrage.

  4. Mais quel talent!! Magnifique travail de mise en scène et de réal!!! Encore BRAVO à tous les participants pour ce clip qui mérite vraiment d’être récompensé!

UN COMMENTAIRE ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X