Jassa – Such a shame

100
0
Votez pour ce replay

Echappée urbaine entre deux rives
A laugh or a life on every face depending on whether you are a dice wo.man or not… What about you ?
Merci à Mark Hollis, Paris, la Lune… aux canards !

Le point de départ
La création de ce premier clip est partie d’une proposition de Jean-Pierre Gruest, le réalisateur et ami, après avoir entendu ma reprise acoustique de Talk Talk. Expérience nouvelle pour tous les deux, on s’est alors réunis pour partager les idées que nous inspirait la chanson « Such a shame » (Quel dommage) puis décider de son cadre urbain et de son propos : le rêve et la poésie.
Paris, le 22 octobre 2018

Le thème du clip, l’histoire comme un conte
Une échappée urbaine entre deux rives, ici de la Seine, rive gauche côté du parvis de La Défense, quartier d’affaire bétonné et sous verre, et la rive droite avec la Butte Montmartre plus bucolique et chargée d’histoire. Rives qui peuvent représenter le rêve ou la réalité, les côtés pile ou face, l’effet miroir croisé et contraire, la surface et le sous-sol et/ou l’altitude, d’agir ou pas, d’en rire ou pas… et vice-versa.
A laugh or a life on every face depending on whether you are a dice wo.man or not. Car je chante « a laugh on every face » alors que c’est « a life on every face ». Ce malentendu bienvenu s’est aussi ajouté au propos du clip.
Une balade funambule, légère, perchée qui invite à un autre regard, un pas de côté. Vers une certaine douceur, une pause, un silence aussi, nécessaires parfois quand tout va dans l’urgence. Dans un décor réel, réaliste, quand bien même bétonné, où la rêverie et la magie sont possibles.

Note – impressions
Tourner ce clip fut une belle aventure, joyeuse et magique à se laisser porter, surprendre et inspirer par le cadre, les situations, les œuvres croisées, celles voulues et les autres découvertes sur notre chemin. Avec des références multiples : Hamlet, Don Quichotte, Le petit joueur de flûte mais aussi La Fontaine avec le corbeau perché ou encore Mary Poppins citée dans un commentaire. Et toutes celles encore invisibles et insoupçonnées que le spectateur pourra voir et réinventer librement. Une expérience que l’on souhaite renouveler.

Pourquoi participer à ce concours
Le BDX Clip Festival est donc une aubaine pour nous, d’abord pour continuer de présenter le clip au plus grand nombre puisqu’il semble plaire. Puis, d’espérer pouvoir remporter l’un des prix afin de pouvoir développer mon projet débuté cet été que je vous présente ci-dessous :

Présentation projet Mélopöée
Le projet Mélopöée – Mélopoésie ou Poèmélo dit – est né cet été au mois d’août à Paris. Lors d’une résidence de création autoproclamée juste derrière la Butte Montmartre.
Son objet : composer des mélodies vocales sur des poèmes connus ou originaux, rimes ou proses. Une par jour pendant la première quinzaine d’août (le temps de la résidence).
Procédé de cette performance vocalo-poétique : a capella ou accompagnée d’un seul instrument avec quelques accords.
A ce jour, j’ai composé une vingtaine de mélodies sur des poèmes plus ou moins courts, une partie a capella (mélo diction), l’autre accompagnée au clavier ou à la guitare.
Ce que je veux en faire ? Les enregistrer, d’abord présenter un EP de 4 ou 7 titres – et – les interpréter sur scène en tous lieux et possibilités qui se présenteront.
Pour cela, trouver une résidence de création, un encadrement pour créer le concert-spectacle- performance qui le portera – une formule modulable avec 7 titres ou plus.

Jassa ?

Baignée dans la chanson populaire, Jassa chante depuis l’enfance. Du chant a capella aux chansons amplifiées à travers diverses expériences scéniques : concours de chant, choeurs, récitals piano-voix chanson française et pop anglophones, comédies musicales, théâtre musical, duo guitare-voix et quartet chansons jazzy-bossa, poésie-chansons ou encore des jam sessions impro dans tous styles de musique. Sur scène ou en studio, elle aime le chant et la voix sans frontière, expérimenter ses possibilités d’expression, de résonances, sa polyphonie, sa force mélodique, dans diverses langues et divers rythmes. Les transmettre aussi. Depuis une quinzaine d’années, Jassa est aussi professeur de chant dans les musiques actuelles, cours tous niveaux (formation approfondie en 2012 au Studio des Variétés de Paris). Elle ne s’était pas encore essayé au format du clip vidéo.

Réalisateur: Jean-Pierre Gruest, ami, journaliste formé à l’IPJ, Institut pratique du journalisme. Amateur de musique pop et d’images photos et vidéos.

Monteuse : Pauline de Chassey (PDC), amie, réalisatrice de films documentaires (Hitofilms). Qui nous a rendu un super coup d’œil et de ciseaux pour la mise en forme des images.

(100)

UN COMMENTAIRE ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X