Génial au Japon – Bro

152
5
Votez pour ce replay

C’est l’histoire d’un frère et d’une soeur, profitant de l’absence de leur mère pour de sortir de chez eux, braver les interdits le temps d’une journée. Cette histoire est celle de Blandine, vue à travers ses yeux de petite fille, rendant hommage à l’enfance passée aux côtés de son frère.
« ​Pour montrer mon mécontentement lorsque notre mère partait au travail je faisais pipi sur le tapis, telle une parfaite petite chieuse. Et malgré ça,mon frère me supportait ! Alors pour me faire pardonner, aujourd’hui je lui ai fait une chanson. Ce titre rend hommage à notre enfance, elle raconte le souvenir marquant à travers mes yeux de petite fille d’une journée bien particulière où nous sommes partis à l’aventure, à la découverte du monde extérieur, de l’interdit et de l’adrénaline. Une expérience déterminante qui m’a permis de me construire, de comprendre aujourd’hui mon goût pour l’évasion, l’aventure et l’amour que je porte à mon frère. Avec ce clip, nous avons essayé de retranscrire cette histoire en se plongeant dans le passé tout en créant un parallèle avec le présent . Je tenais à jouer mon propre rôle aux côtés de mon frère car cette histoire me tenait à coeur et je ne voyais personnes d’autre que nous pour interpréter les rôles. ​»
Le clip a été réalisé par l’agence Les Pirates, installée à Bordeaux.

Cliquez-ici pour en savoir + www.genialaujapon.bandcamp.com
ou ici pour suivre l’actu de Génial au Japon www.facebook.com/genialaujapon

Génial au Japon ?

Au sein de Génial au Japon, leur duo créé à l’automne 2015, Blandine Peis et Émeline Marceau se réunissent pour évoquer les grands espaces et les sentiments humains dans un dédale de sons modernes qui laissent la part belle à des rythmiques électroniques, des mélodies pop et des envolées parfois rock.
Dans la musique de ces deux Bordelaises intégrées au Collectif du Fennec, les boîtes à rythme percutent sans jamais froisser les sens, les synthés se dévoilent à travers leurs nappes célestes ou leurs basses épaisses tandis que les guitares, déliées ou plus distordues, finissent de tapisser un décor jamais figé, toujours en mouvement. De quoi se laisser doucement happer par l’incandescence de leur premier EP 6 titres « In Between », paru en mars 2017, qui leur a permis de tourner en Aquitaine mais aussi en France et au delà (Troyes, Brest, Paris, Bruxelles…) et de réaliser quelques dates importantes (auditions régionales pour les Inouïs du Printemps de Bourges en janvier 2017, première partie de Condor à St Estèphe, Festival Causette à Cenon, les Trois Baudets à Paris…).
De Blonde Redhead à Radiohead en passant par LCD Soundsystem ou Tame Impala, le groupe met en lumière tout un pan du patrimoine pop, rock et électro des années 2000 dans ses chansons habitées, qui nourrissent aussi bien les rêves que la réalité.Qu’on vive au Japon… ou ailleurs.

(152)

Comment(5)

UN COMMENTAIRE ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X