Obsimo – Faceless

906
161

Le but premier de ce clip était de réaliser quelque chose qui collait parfaitement à l’univers d’Obsimo, une sorte de voyage mélancolique et poétique.

Une musique électronique sans parole mais qui permet tout de même une transmission d’émotion forte, d’où l’envie de créer quelque chose d’abstrait. Obsimo utilise beaucoup de voix transformées avec de la résonance, c’est de là qu’est venu l’idée des êtres sans visage. Pour illustrer le côté froid de ce morceau le noir et blanc est apparu comme une évidence, soutenu par l’opposition de la froideur de l’architecture du quartier Mériadeck et de la base-sous marine avec la chaleur de jeunes corps. La présence de minéraux était pour moi indispensable en lien avec le nom de cet EP : Obsienne.

Une histoire d’amour onirique où les corps et le béton s’opposent.

Obsimo ?

En tout juste deux ans Andrei affirme son projet Obsimo à travers de nombreux lives et l’EP « Lucide ». Entouré de contrôleurs, de synthés et de sa guitare, il libère des notes glacées, obscures, sur des rythmes minimalistes et répétitifs. En résulte une musique hantée de voix obsédantes, aux éclats lumineux, puissante et très ancrée dans l’ère de ce qu’il se fait actuellement dans son genre (MODERAT, WEVAL, RONE). Repéré par SHLO MUSIC pour agrandir leur famille de producteurs en 2017, son prochain EP « OBSIDIENNE » sortira le 23 février prochain.

Antonin Sohier ?

Antonin a commencé ses premières réalisations dès le collège, autodidacte passionné de l’image il travaille aujourd’hui à son compte sous le nom de COCOBIRD.
Double lauréat du festival du film d’entreprise de Mérignac en 2017, pour lui la création de clips vidéos permet de lier ses deux passions, la musique et la réalisation.

Cliquez-ici pour en savoir + sur Obsimo www.shlo.club/en/obsimo-en
ou ici pour découvrir Antonin Sohier www.cocobird.fr

(906)

Summary
Obsimo - Faceless
Title
Obsimo - Faceless
Description

Le but premier de ce clip était de réaliser quelque chose qui collait parfaitement à l’univers d’Obsimo, une sorte de voyage mélancolique et poétique.

tags:

Comment(161)

  1. Superbe réalisation, les plans sont magnifiques et sont en parfaite corrélation avec la musique du talentueux Obsimo ! (Très bonne idée d’avoir inclue des plans d’obsidienne d’ailleurs 😉

  2. Travail d’une qualité exceptionnelle ! Après c’est aussi ça les dérive du jeu « eh j’ai volé ton nez ». Mais on aime les artistes qui dénoncent. Keep on the good work !

  3. J’aime bien l’effet d’une vielle vidéo en noir et blanc avec des raillures qui cachent l’apparence sexuelle des femmes et j’aime bien le contraste entre le rêve et la réalité à la fin du clip. Un beau travail avec beaucoup d’idées subtiles et faciles à développer. J’adhère 🙂

UN COMMENTAIRE ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *