Home video Actus Acrobaties sur la dune du Pilat – Andrea Catozzi

Acrobaties sur la dune du Pilat – Andrea Catozzi

359
0
Acrobaties sur la dune du Pilat – Andrea Catozzi
5 (100%) 1 vote[s]

De Rions à la Dune de Pilat, Andra Catozzi nous offre une jolie facon de découvrir ou de redécouvrir les paysages de Gironde au rythme de ses acrobaties chorégraphiques ! Bon voyage 😉

Pouvez-vous vous présenter et résumer votre parcours en quelques lignes ?

Je suis Andréa Catozzi, 26 ans, originaire du Var (PACA) et artiste professionnel acrobate, danseur, comédien et vidéaste. Je vis et travaille depuis plusieurs années entre Paris et le sud de la France, ainsi qu’à l’étranger. Je fais principalement du spectacle, en soliste ou en compagnie, mais joue aussi sur des tournages (clips, pubs, métrages) et enseigne ma philosophie du mouvement au travers de stages. Autodidacte, j’ai été inspiré dès l’âge de 12 ans par la capoeira, un art martial brésilien, dont je garde encore aujourd’hui une réelle influence dans ma gestuelle. Puis j’ai rapidement eu la chance d’apprendre le métier d’artiste “sur le tas” en travaillant avec diverses compagnies d’horizons allant de la danse hihop-contemporaine au théâtre. C’est ce qui m’a peu à peu amener à ce “mélange des genres” dans ma pratique, et à la volonté de croiser les univers. J’ai aussi toujours été passionné par la vidéo et la réalisation de clips autour du mouvement.

Qu’est ce qui vous a donner envie de réaliser ce film ?

L’idée de RUNAWAY est premièrement venue suite à une belle collaboration avec le compositeur et beatmaker Roger Molls il y a 3 mois. Après avoir réalisé une vidéo l’an dernier intitulée “Mouvement Perpetuel”sur un de ses morceaux, nous sommes rentrés en contact puis avons décidé de collaborer cette année sur le tournage d’un clip pour son nouvel album à paraître très bientôt: “Melography”. J’ai alors eu le privilège d’écouter les morceaux qui composeront cet album, et suis tombé sur “Run away slave”. C’était un gros coup de coeur, et je savais alors qu’il fallait que je monte quelque chose dessus.
Aussi, nous avions depuis longtemps prévu avec mon ami photographe et vidéaste Vincent Giannesini (Zenzel photographie) de nous retrouver dans l’été dans la région de Bordeaux pour réaliser ensemble une nouvelle vidéo. Cela fait plusieurs années que nous montons des projets ensemble, et son œil se marie à merveille à ma gestuelle. Je lui ai fait écouter ce morceau qui me plaisait tant, et il a tout de suite accroché.
C’est donc tout naturellement que le lien s’est fait, et que l’on a décidé de monter cette vidéo sur Run away slave de Roger Molls.

Pourquoi la Grironde, quels sont les lieux de tournage et pourquoi les avez vous retenu ?

Mon ami Vincent vit sur Paris, mais a un pied à terre familial en Gironde. On s’y retrouve presque chaque année en saison d’été pour se ressourcer, s’inspirer et créer. Cet un lieu très symbolique pour nous. Cela faisait trop longtemps à notre goût que nous n’avions pas fait quelque chose ensemble, c’était donc une évidence de s’y retrouver pour cette vidéo.
La première destination évidente était la dune du Pyla. Un endroit magique qui nous tient particulièrement à coeur et qui est pour nous un symbole d’immensité et de liberté. Nous l’avions déjà exploité en vidéo (cf Work of Art) et nous voulions le réinvestir aujourd’hui avec plus d’expérience, et son matériel vidéo actuel. Nous sommes donc allé sur la dune au lever de soleil pour tourner la demi journée, puis nous avons bifurqué l’ après midi sur le bassin près de la Teste de buch.
Le reste de la vidéo a simplement été tournée près de son village familial, aux alentours de Rions, au grès de nos explorations.

C’était pas trop compliqué de réussir à filmer la dune du pilat sans public ?

C’est pour cette raison que nous sommes allé sur la dune au lever du soleil. La lumière y est incroyable mais c’est aussi très peu fréquenté ! Le moment idéal. Il était important pour nous de n’avoir que des environnement sans public sur cette vidéo.

Votre meilleur souvenir du tournage ?

Chaques expériences que j’ai pu avoir sur cette fameuse dune restent toujours aujourd’hui gravées en moi.
Le souvenir qui me marque le plus de ce tournage, c’est l’intensité de cette semaine avec Vincent, à tourner le jour, et à monter la nuit. Au jour le jour nous regardions notre table de montage en nous demandant de quelles images avions nous encore besoin. En 5 jours à 100 à l’heure, tout était quasiment bouclé ! Nous avons travaillé de A à Z ensemble à la réalisation. Je vous invite vivement à découvrir aussi son univers photo et vidéo sur les réseaux sociaux: Zenzel Photographie.

Côté carrière, 2017 se présente comment ?

Je suis actuellement sur plusieurs projets, avec en particulier deux compagnies. Une dans le milieu du cirque théâtre contemporain avec un spectacle à paraître à partir de mars 2017, l’autre dans l’acrobatie urbaine et le free running, dans une collaboration freerun / acrodanse. Je monte également un nouveau numéro d’acrobatie/danse en soliste et poursuis ma carrière en électron libre. Ainsi que quelques stages à donner en France et à l’étranger. Mais 2017 est encore loin d’avoir délivré toutes ces surprises ! La vie d’artiste est toujours très mouvementée..

Cliquez-ici pour suivre son actu sur facebook

(359)

Vos commentaires

commentaires

UN COMMENTAIRE ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X